Recherche

Accueil arrow Présentation
Présentation

Marthe Vyl et la psychorythmie

Marthe Vyl est née en France à la fin du 19 ème siècle.
Elle s'orienta d'abord vers la musique et la rythmique, formée à cette dernière discipline par un émule de Jacques Dalcroze, Jean d'Udine, qui excellait dans les réalisations spatiales en géométrie rythmique. Elle y ajouta les études et le diplôme de l'Institut de psychologie de Paris, et une formation au musée du Louvre qui la fit accéder au titre de conservateur. Ainsi largement ouverte à des disciplines variées, elle fut vite passionnée par l'exercice de sa professioin de rythmicienne; le beau, la plastique du corps, l'expression corporelle lui étaitent déjà très sensibles.
En contact avec nombre d'enfants, d'adolescents et d'adultes avant la deuxième guerre mondiale, elle vit très tôt que le champ d'expérimentaiton de la rythmique permettait de faire des observations exceptionnelles sur la psychomotricité. Son attention avait été attirée par certaines difficultés rencontrées par ses élèves, petits ou grands, dans l'utilisation de leur corps, que ce soit au niveau de la tonicité, de l'organisation du mouvement, de la libération du geste, ou de l'expression corporelle. Ce fut pour elle le point de départ de recherches approfondies en neurophysiologie, cherchant à rapprocher des bases scientifiques ce qu'elle constatait dans sa pratique.
Les problèmes de rééducation passèrent alors au premier plan des intérêts de Marthe Vyl, qui avait soin pourtant de garder contact, pour une part de son travail , avec une population sans difficultés particulières, afin de conserver le sens de la norme. L'évolution de ses recherches et des travaux effectués au début de la guerre, des échanges avec plusieurs médecins, lui permirent d'aboutir à un ensemble structuré, et elle ressentit le besoin de communiquer ce résultat pour en voir étendre ses applications.
Mathe Vyl appela son approche "psychorythmie", la musique demeurant pour elle le moyen d'approche par excellence, essentiel pour provoquer la détente et pour atteindre l'être dans ses dimensions affectives et psychiques.

La psychorythmie est une approche parmi d'autres utilisée en thérapie psychomotrice. En élaborant cette approche, Marthe Vyl s'attacha à plusieurs principes :
- l'unité de la personne, l'homme considéré comme un tout, mais un tout hiérarchisé ;
- la qualité du mouvement, qui ne doit pas être conduit, mais partir par élan du centre du corps ;
- le centre du corps source de propulsion non seulement sur le plan physiologique, mais aussi sur le plan psychologique ;
- la régulation tonique, abordée comme une détente dynamique à partir de balancés de multiples formes ;
- l'utilisation du rythme musical improvisé pour stimuler une expression corporelle adaptée au temps et à l'espace.
Dès que Marthe Vyl se mit à penser "rééducation", elle pensa aussi à une évaluation initiale, un bilan, estimant que chaque difficulté a des origines profondes qu'il faut tenter de déceler. Elle élabora donc, au prix d'années de recherches, le bilan de niveau d'intégration, explicité dans l'ouvrage de Marie-Térèse Fauvel qui fut élève et collaboratrice de Marthe Vyl : "Le bilan Marthe Vyl"

La Société de Psychorythmie

La formation initiale en psychorythmie, assurée d'abord par Marthe Vyl à Paris puis par Marie-Thérèse Fauvel à Lyon, est actuellement partiellement dispensée dans un module d'enseignement du Département de Psychomotricité "Institut des Sciences et Techniques de la Réadaptation" de l'Université  Claude Bernard Lyon 1 et par la Société de Psychorythmie dans les stages qu'elle organise.
Les psychorythmiciens se sont regroupés dans la "Société de Psychorythmie - Corps et musique en psychomotricité" , association loi 1901 créée en 1985, où ils mettent en commun leurs expériences et leurs recherches.
Les psychorythmiciens des diverses régions se retrouvent à l'occasion de réunions annuelles de deux jours, chaque fois autour d'un thème choisi, et en bénéficiant souvent de la présence d'intervenants extérieurs.

 

 
© 2017 Société de Psychorythmie